Dans l’ensemble, tout symptôme d’infection comme la fièvre, la congestion nasale, les maux de corps, etc. doit être traité immédiatement. Il est recommandé d’avoir une alimentation équilibrée et nutritive pour renforcer l’immunité qui sera utile dans la prévention de plusieurs maladies infectieuses. Enfin, notez que ce compte rendu ne doit pas se substituer à une consultation médicale appropriée. Prends soin de toi !

Le tube digestif humain est habité par plusieurs types de microflore, dont Escherichia coli (E. coli). Il existe de nombreuses souches de cette bactérie, dont certaines sont inoffensives et d’autres pathogènes pour l’homme. Les types virulents sont connus collectivement sous le nom d’E. coli entérohémorragique. Ils causent de graves intoxications alimentaires et sont les facteurs causals de la diarrhée du voyageur et des infections des voies urinaires. Le traitement précoce de l’infection à E. coli est impératif pour éviter l’anémie, les problèmes rénaux et d’autres complications médicales probables.

Causes et symptômes

Les maladies intestinales causées par cette bactérie pathogène sont appelées entérite à E. coli. Elle se produit par voie orale ou lorsqu’une personne entre en contact direct avec des matières fécales contenant la bactérie. Les moyens d’entrer en contact avec une infection à E. coli sont la consommation d’aliments crus (lait, fruits, légumes), d’aliments contaminés, de viande mal cuite et d’eau contaminée. La période d’incubation de cette infection intestinale est de 2 à 4 jours, et dans certains cas, les gens présentent des signes d’infection après 7 jours.

L’un des symptômes typiques de l’infection à E. coli est la diarrhée soudaine. Très souvent, la diarrhée se transforme en diarrhée sanglante et s’accompagne d’une série de symptômes – température élevée, gaz, changement d’appétit, crampes abdominales, nausées et vomissements. De plus, la souche E. coli O104:H7 est responsable de l’éclosion d’Escherichia coli. Les patients gravement atteints sont diagnostiqués avec un type d’insuffisance rénale, appelé syndrome hémolytique et urémique (SHU). Ici, l’insuffisance rénale est associée à une baisse significative du nombre de globules rouges et de plaquettes.

Lignes directrices sur le traitement

Chez les adultes en bonne santé, les symptômes d’intoxication alimentaire causés par E. coli s’améliorent lentement et le rétablissement complet est atteint en une semaine environ. Néanmoins, les infections chez les jeunes enfants, les personnes âgées et les patients malades ne doivent pas être prises à la légère. Si des symptômes notables d’intoxication alimentaire apparaissent, cela indique que la bactérie est transmise au tractus intestinal et qu’un traitement est nécessaire. Alors, comment traiter l’infection à E. coli ? Avant de procéder au traitement correct de l’infection, le médecin prélèvera un échantillon de selles (dans les 2 jours suivant le passage de selles sanguinolentes) et effectuera une culture de selles.

Après confirmation, le médecin recommandera des antibiotiques pour le traitement de l’infection à E. coli. Pour les patients très faibles, des liquides intraveineux seront administrés pour reprendre des forces. En même temps que les médicaments, il faut suivre les instructions de soins personnels suggérées par le médecin. Le traitement à domicile de l’infection à E. coli consiste à prendre un repos adéquat, à boire beaucoup de liquides sains pour éviter la déshydratation et, surtout, à suivre des moyens de prévenir la transmission de bactéries à d’autres personnes. Ne vous administrez pas d’antibiotiques ou d’autres médicaments contre la diarrhée.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*